MiLouA

25 février 2015

Un peu de couture pour un premier bilan ZERO

Au départ, il y a eut l'acquisition de ce livre pour les fêtes....

Résultat de recherche d'images pour

En version numérique. Je l'avais déjà vue à plusieurs reprises dans des reportages à la télé et visité maintes fois son blog

La première étape a donc été de faire un peu de lecture. Le livre est plutot bien écrit, pas culpabilisant, tout est tourné ou détourné de manière positive et notre vie quotidienne est décortiquée de A à Z. 

J'ai gentiment proposé à ma moitié de lire une partie du livre pour arriver à le convaincre. Car sans un travail en duo et en famille, ma quête allait être vaine! Je lui ai fait visionner également de petits reportages présentant la vie de Béa Johnson. Première réaction... "on peut pas faire ça avec trois enfants!" Bin elle, elle en a 2! Mais curieusement, je ne sais pourquoi, j'ai observé un changement de réaction de sa part au fur et à mesure qu'il lisait les première page de ce livre. Après les "on a pas le temps, on en fait déjà trop", c'est passé à "on peut toujours essayer un peu" pour finir par "j'avais plus de sopalin alors j'ai utilisé tes lingettes!" 

La première réaction de ma grande Puce a été "mais pourquoi tu veux faire ça, quand la poubelle est remplie on la jette et c'est fini"...... Bon alors.... va falloir que je revoie l'éducation de mes enfants concernant le trajets des ordures dans notre monde. Mais l'émission cultissime "C'est pas Sorcier" est venue à mon secours et a tout bien expliqué avec des mots à eux. Merci Jamie! 

Deuxième étape, plutôt mentale... faire le point de ce qui rentre dans notre poubelle et comment on pourrait éliminer ce déchet. 

En effectuant un petit bilan de notre style de vie, nous sommes loin de la surconsommation à l'américaine d'où vient Béa Johnson et que j'ai pu voir de mes propres yeux lors de ma petite expérience dans le Nouveau Monde avec les gros journaux quotidiens qu'on jette directement à la poubelle sans les ouvrir (la raison que mon père d'accueil m'avait donné à ce moment là était que si on faisait de la place dans les décharges les canadiens risquaient de venir prendre cette place et envahir les décharges américaines....) , les carottes achetées pelées, coupées, toute de la taille d'un petit doigt....(beurk! dire que j'en ai mangé tellement!)  les deux énormes congélateurs toujours pleins et qui se remplissent le dimanche (jour de course après la messe...)

Ici on consomme déjà pas mal bio, pas mal en vrac.Beaucoup de fruits et légumes frais, peu de congelé, peu de boîtes de conserve. Les produits industriels sont peu nombreux (mais les gouters sur-emballés, pas fait-maison sont quand même là) Les pots de yaourts sont individuels, le jambon en barquette, la crème fraiche en petit pot, les compotes pour enfants en petites doses, le café aussi, Bref, je vais arrêter l'énumération de ce qu'on fait de bien ou pas bien sinon on va se croire dans une caricature du film Le Pari. 

En conclusion, après arrêt sur image, par semaine nous jetions deux sacs de 30 litres et 2 sacs (type sac de course de supermarché) de déchets à recycler (ici c'est encore des bennes pour le recyclage) 

Le changement se fait de manière très progressive en "analysant" ce qu'on jette et en trouvant des alternatives. 

Pour le vrac, je réutilisais mes sacs en papier du magasin bio de fois en fois, mais ce n'était pas une méthode durable. Je me suis donc fabriquée des sacs de la même taille en tissu. Malheureusement, ce tissu de récup (reçu d'une de mes tantes) MEGA vintage était beaucoup trop lourd. Entre 30 et 50 gr contre 15gr le sachet en papier..... J'ai donc été "contrainte" de retourner à la mercerie du coin pour y trouver du tissu de voilage transparent et léger. Comme c'est transparent, je pourrai l'utiliser aussi au supermarché. 

IMG_0047

 

Pour les sacs réutilisables pour les fruits et légumes, je suis au point. Ils ont été testés et approuvés dans différentes enseignes (bio et pas bio) L'avantage de les avoir fait transparent est que la caissière du supermarché ne peut pas raler car elle perd du temps à ouvrir le sac !

Ces sacs ne sont tout de même pas valables pour les produits en poudre puisqu'ils percent ! Pour ça, je me suis fait 4 sacs en doublure légère (des restes de chez reste) pour le sucre, le café, la farine et tout ce qui est trop fin pour les autres sacs.

IMG_0139

Concernant le pain et viennoiserie, deux grands sacs à baguette (en reste de tissus également) et deux autres sacs pour le pain normal font l'affaire !

IMG_0140

Tout ces sacs sont répartis de manière équitable dans nos deux voitures de sorte que nous avons toujours de quoi faire si l'un de nous se décide à faire les courses de manière inopinée.

Je n'ai pas encore passé le pas de m'amener avec mes bocaux au magasin. Pour le moment, nous avons « renoué » avec le fromager et le boucher du coin ce qui réduit une première fois nos déchets puisque les aliments ne sont plus en barquette mais dans du papier. J'attendais d'être une « habituée » pour ramener ma fraise avec des tup. ! C'est la prochaine étape. Nous l'avons déjà franchie chez le fromager qui met gentiment notre morceau de comté dans notre tup. Et re-rempli ses pots de crème que nous lui ramenons. Reste plus qu'à faire un beau sourire au boucher !

IMG_0135

Pour le moment j'effectue une transition douce en utilisant des contenants en plastique, car je trouve ceux-ci plus pratique pour que mon fromager me donne mon morceau de comté. En plus nous avions déjà un stock de tup. en tout genre.... Béa Johnson préconise de s'en débarasser pour vivre avec le moins de plastique possible. Je suis totalement d'accord avec elle, mais je ne veux pas me dégouter de faire des efforts, brusquer ma famille et mes commerçants. Dans notre région, contrairement à d'autres régions de France ou d'autres pays, la mentalité du recyclage est très primaire. On est encore à l'ère du sac poubelle qui contient tout ce qu'on veut, sans compostage et sans recyclage. Et pour celui qui VEUT recycler, bin il doit se bouger les miches pour le faire. 

Etape suivante.... on désencombre. Etape qui parait "superflue" pour moins alléger nos poubelles, mais quand on s'y met on se rend compte de son utilité. En effectuant un inventaire de nos possessions que ce soit alimentaires, vestimentaires, ou autre. On se rend compte souvent qu'on avait encore un paquet de riz caché dans l'armoire et qu'il ne fallait pas en racheter. Qu'un tee-shirt de cette couleur était tombé au fond du placard et qu'on en a 4 de la même couleur qu'on a jamais porté. Le nombre de fois en ouvrant un placard où je me suis dit que j'avais oublié que je possédais cet objet est impressionant. En désencombrant, on SAIT ce que l'on possède car on y voir plus clair dans nos placards et on est donc moins tenté de racheter à nouveau. Le désencombrement devient aussi une sorte de "jeu" ou défi que l'on se lance. Si on est tenté par un objet, on est plus réfléchi sur son achat, sur sa véritable utilité dans notre vie. 

Nous avons commencé par la cuisine, c'est la pièce centrale de la maison où tout le monde se croise et où l'on passe le plus de temps. J'ai revu la plupart de mes tiroirs en commencant par le plus facile... les ustensiles. Débarassant les cassés, doubles-emplois, sertàrienmaisquongardeaucasou (d'ailleurs j'aime assez bien la réflexion de Béa Johnson sur le "au cas où", sa petit phrase du "What If?" est même devenue une sorte de Mantra). Mes tiroirs d'ustensiles ne ressemblent pas du tout à ce que sont ceux de mon inspiratrice, mais je m'y retrouve mieux, j'y vois plus clair, je perds moins de temps. Il va me falloir encore un peu de temps et de réflexion pour désencombrer encore plus.

Le sentiment de culpabilité et de gachis de se débarasser d'un objet acheté ou offert qui sert peu ou pas mais qu'on garde quand même au fond du placard est encore assez fort...

Pour les placards à provisions, cela prend plus de temps. Tout simplement parce que nous avons peu de denrées périmées restant au fond des placards et qu'il faut consommer ces aliments pour s'en débarasser. L'armoire à gâteaux-bonbons qui avait tendance après les fêtes ou après Pâques à déborder commence petit à petit à se vider. Les enfants et le mari n'ont pas été super ravis quand je leur ai dit que je n'achetais plus de gouter tant qu'il en restait dans cette armoire....Ils avaient la fâcheuse manie de toujours prendre les mêmes gauffres et ils délaissaient les autres paquets déjà entammés. Ils ont l'air de s'y être fait et l'armoire est nettement moins bordélique. J'ai même réussi à y caser ma boite à gâteaux faits-maison qui était souvent délaissée. 

IMG_0136

Les placards à provisions se vident donc progressivement et je m'impose de ne pas racheter un aliment similaire si on l'a déjà. Le même processus à été effectué pour le grand congélateur qui est rempli mais on ne sait plus de quoi. En le décongelant (quand il fait -10°dehors c'est plus facile!) j'ai rassemblé les 6 paquets de pâtes à tarte.... les soupes jamais bues, les légumes jamais cuisinés qui restent là "au cas où"! Maintenant il y a une petite liste sur le frigo de ce que contientnle congélateur en question, histoire de ne pas tout racheter en double. 

Le vaissellier à profité d'un renouvellement de vaisselle qui vieillissait beaucoup pour prendre un coup de jeune et de vide! C'est mon mari et ma grande puce qui s'y sont attelé! le vidage-rangage c'est leur dada! Résultat de ce premier tri.... 2 bacs à linge remplis de vaisselles et ustensiles à donner. 

Le temps des vacances de février à été profitable au vidage de placard en tout genre. Chaque fois que j'ouvrais une armoire, je scrutais ce qui n'était pas nécessaire, ce qui était cassé, ce que je n'avais plus porté depuis un an au moins, ce qui faisait double-emploi.... J'ai donc réussi à remplir un gros sac poubelle de 100 l de vêtements, un grand sac de voyage de .... sacs (sac à main, sac pubilicitaire jamais déballé, pochettes de congrès...). Bref, j'y ai été par petite touche sans révolutionner la maison et repeindre tout en blanc mais en ayant toujours la question de l'utilité de ce qui traine dans mes armoires. Résultats... le van étaient totalement rempli pour aller à la permanence de la Croix Rouge pour ravire les bénévoles et moi aussi! 

IMG_0114

 

IMG_0116

Dans la vie quotidienne, quelques changements se sont produits également. Ma grande puce a fait ses premiers pas en couture en nous confectionnant une trentaine de carrés de tissu pour remplacer le sopalin et les kleenex (en  chute de tissu) et elle nous a fait en prime des pochettes à mouchoir pour chacun. (la mienne est évidement en Liberty) 

IMG_0053IMG_0054

 

 

IMG_0138

Profitant de l'utilisation intempestive du dernier rouleau de sopalin (ma moitié y est très attaché!) j'ai sournoisement "oublié" d'en racheter et rempli un bac de lingette en tissu coupées dans des chutes. Il y en a une trentaine pour pouvoir pourvoir à tous les besoins et ne pas m'entendre dire.... "Tu vois si on avait du sopalin on s'en sortirait mieux"! Bref yaplusdesopalin, cela fait 15 jours et le chéri commence à s'y faire et à trouver des alternatives! Il sait qu'il n'y aura bientôt plus de kleenex, mais il n'a pas encore touché à Sa pochette à mouchoir.....La boite de kleenex se vide progressivement et dans quelques jours il devra faire avec (mais j'ai bon espoir).

Dans les changements du quotidien, cela fait un mois également que nous n'avons plus de petit pots de yaourt dans le frigo. Seul les gros de 1 litre y ont encore leur place (transition DOUCE!!!), mais les enfants ne réclament plus de yaourts industriels (yes!!!!). Le yaourt maison que je fais depuis longtemps et les crème dessert ont pris leur place, je vais même pouvoir remplacer le yaourt à boire industriel puisqu'à force d'essai, ils ont applaudi ma dernière version.

IMG_0137

 

 

Cela fait 15 jours que nous n'avons plus de paquet de fromage rapé sous plastique (yes aussi!) Et 15 jours également que nous avons mangé la dernière compote en gourde et que j'ai "oublié" d'en racheter. Il reste encore des défauts avec des produits dont les enfants ou le mari (ou les deux) n'ont pas envie de se passer et qu'on ne trouve pas sous d'autres formes que sur-emballés. Je peux prendre l'exemple des chips, de la mozzarela rapée opur les pizza du mari, le gouda en tranche., des capsules de café.... Mais depuis deux petits mois, je trouve que ma résolution de la nouvelle année 2015 à plutôt l'air de bien tenir la route. Je suis contente de voir que la poubelle tarde à se remplir et j'ai hâte d'opérer à de nouveaux changements!

Les prochaines étapes et mes prochains petits objectifs sont: de ramener ma fraise chez le boucher avec mes tup, prendre la farine, sucre et café dans mes nouveaux sacs étanches, trouver du beurre, du shampoing, du savon de marseille en vrac quelque part pas trop loin. (à quand un magasin Day by Day dans le Bugey???) Renouer avec le fermier du coin pour qu'il me remplisse mes bouteilles de lait (au moins pour les dessert car brut les enfants n'en veulent pas) 

Voili, voilou, ce post n'était pas très couturesque, il y a eu beaucoup de blabla, mais ce genre d'expérience peut peut-être servir à d'autre qui n'ont pas le courage de se lancer dans l'aventure. Depuis deux mois, hormis le fait que nos poubelles se remplissent moins vite (ce qui nous fait moins de boulot car nous n'avons pas de ramassage de poubelle), j'ai l'impression que nous avons allégé notre budget nouriture (nous consommions beaucoup de produit transformé et bio qui coûtent cher) en achetant des produits non transformés cela allège le budget (mais le calcul reste encore à faire dans 2 ou 3 mois). En organisant et simplifiant ma vie (même si je n'en suis qu'au début) j'ai l'impression d'avoir un ptit peu plus de temps à consacrer à ..... rien! C'est à dire à ne rien faire et être là en famille. Mais cela reste à confirmer avec le temps. 

 

Posté par MiLouA723 à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


04 février 2015

Un Lubin sinon rien!

Une dernière cousette d'avant les fêtes avant une pause à durée plus ou moins longue (selon le temps que les bilans comptables, inventaires, archivages me prennent) . Un  tee-shirt Lubin du livre Sarouel de Parfum de Ciel. 

Pas de difficulté, un modèle simple qui laisse place ) ma couleur et aux ajouts en tout genre. 

Ce qui m'a fait coudre ce modèle pas prévu dans ma to-do list de fin d'année est la trouvaille de ce jersey un peu par hasard à la mercerie du coin. Cette mercerie que je ne fréquente qu'en cas d'urgence a fait une liquidation totale et j'y ai trouvé ce coupon à un bon prix. 

Et toujours dans l'optimisation de mes coupons, j'apprivoise encore ce capel moutarde qui a tant trainé! Un grosse étoile dans le dos et une étiquette décorative à l'avant. 

DSC_0763

DSC_0768

DSC_0766

DSC_0769

 

A bientôt! 

Posté par MiLouA723 à 21:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

29 janvier 2015

Poncho #2

Déjà expérimenté ici, mais assez vite "piqué" par ma môman qui l'a trouvé fort à son goût, je me suis refait un petit poncho sur le même modèle de base. Il s'agit toujours de la chauffe-épaule César du livre "Sarouel" de Parfum de Ciel. 

N'ayant plus assez de laine bouillie, et refusant (du moins j'essaye) de céder à la fièvre acheteuse, je l'ai recoupé en polaire.

Polaire prune (de je ne sais plus d'où! il s'agit d'un de mes premiers achat couturesque) qui m'attendait bien sagement. Comme pour le premier, je n'ai doublé que le col en liberty Eloise prune, et rajouté un passepoil plat (en liberty bien sur) sur le col. Une patte décorative à l'encolure en liberty Capel moutarde et en batiste moutarde (Mamzelle Fourmi) terminent le tout. (maintenant que j'ai dégainé le colori moutarde, je rentabilise le coupon!) La chauffe-épaule à été rallongée un peu pour réchauffer mes ptits bras.

DSC_0746

DSC_0750

DSC_0752

DSC_0745

DSC_0744

DSC_0751

 

A bientôt!  

Posté par MiLouA723 à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2015

PRN de Nowel

Pas de grosse couture pour les fêtes, l'idée de faire une créa par personne de la famille me fatiguait les neurones et en ce moment je suis plutôt dans un élan un peu ... égoïste. Il faut dire que lorsque je couds pour ma pomme, la tenue ne reste pas trop dans le placard à attendre qu'elle soit trop petite pour être portée. Les goûts des enfants s'affirment et je ne leurs couds plus rien sans demande derrière. Les deux garçons m'ont d'ailleurs demandés spontanément un pantalon il y a 15 jours! Pour une fois qu'il réclame du home-made!

Bref, dans mon armoire à tissu trainait depuis l'an passé un coupon de mousseline de soie noire Balenciaga (rien que ça! ) chopée sur Etoffe des Héros un jour de chance. (faut être au taquet pour arriver à réserver un coupon chez eux!)  A force de le sortir et de le re-ranger dans l'armoire, j'ai fini par trouver ce que j'allais en faire... une Petite Robe Noire pour les fêtes! Le noir restant un classique incontournable pour cette période de l'année, un Must!

J'ai déterré un patron que j'avais déjà expérimenté lors de mes débuts dans un Burda Couture Facile de 2010. Je me suis payée beaucoup de ces magasines au début, croyant que c'était LA référence, mais ça m'a vite découragée avec ma très faible expérience de la couture, les consignes était plus que tarabisquotées! Ca se dit "couture facile", mais pour les couturières confirmées! Par contre les patrons sont toujours bien sympa! A propos de Burda, Je m'étais inscrite au blog collectif, mais l'administration du blog étant tellement compliquée aussi (comme le magasine en fait) j'ai fini par abandonner devant toute ces exigences.

Le modèle provient donc du Couture Facile printemps/été 2010, il s'agit de cette robe là...

20150104_141614

J'avais déjà fait le même patron en 2010, mais en tunique, sans les manches. La première tentative n'a même pas été photographiée! Mais je me souviens qu'elle m'avait donné du fil à retordre!

Cette fois-ci, plus de problèmes, je suis une pro! Ou plutôt, j'ai déjà déchiffré toutes les difficultés une première fois.

Par rapport au modèle présenté, j'ai zappé la pose de la poche kangourou, j'avais peur du rendu avec le tissu utilisé. Donc exit la "touche casual" du modèle. Selon la description du modèle, je devrai grâce à cette robe "traverser la ville dans un élan tout juvénile et je devrais me sentir légère comme le vent!" Ouahhh, tout ça avec une seule robe! Sont fort chez Burda! 

Les rubans viennent de la mercerie du coin (ouf! il y en a encore une, mais ça devient rare) , le ruban de la taille sert juste à décorer car je l'ai remplacer par un élastique à la taille pour ne pas avoir à resserrer tout le temps le noeud. 

Mes craintes quant à l'utilisation de ce tissu se sont vite envolées, un plairir à coudre. Par contre coudre sur du noir le soir c'est chaud! 

Et en photo, ça donne ça! Je me sens pas plus juvénile et je ne me ballade toujours pas en ville, mais je suis contente du résultat! 

DSC_0790

DSC_0791

DSC_0793

DSC_0794

DSC_0792

 

DSC_0789

 

A bientôt! 

Posté par MiLouA723 à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 janvier 2015

Des Diamonds pour les fêtes

Après la veste Améthyste, la robe Opale, la tunique Jadestone, la chemise Saphir; prochain essai du livre d'Ivanne le joli patron de la tunique diamond, fait en double. (Je me pose parfois la question de savoir si je vais finir par coudre tous les patrons de ce livre? )

Ma première version est assez fidèle au modèle présenté dans le livre. L'arrière est coupé dans un coton brodé blanc (Mamzelle Fourmi) et l'avant dans du liberty Mitsy gris (Mamzelle Fourmi aussi!) , un passepoil argenté est rajouté comme sur le modèle présenté. 

Comme d'habitude avec ces patrons, j'ai beaucoup apprécié ce projet. Les explications sont claires et précises et permettent toujours de laisser libre cours à son imagination. D'ailleurs sur ce modèle il m'est arrivé plusieurs fois lors des essayage de l'essayer à l'envers....A voir pour une prochaine fois!

DSC_0736

DSC_0737

 

 

DSC_0782

 

 

 

DSC_0784

DSC_0781

DSC_0735

 

Mon deuxième essai a subit quelques modifications. Je le voulais plus ajusté, mais je voulais garder les encolures à l'avant et à l'arrière. 

Pour pouvoir l'ajuster sans rencontrer trop de difficultés, je l'ai transformé en cache-coeur, et lors de la confection je me suis fait exactement les mêmes réflexions que pour la première, je pouvais l'essayer aussi bien à l'endroit qu'à l'envers (à méditer...) 

Au lieu des plis plats au manches, j'ai fais des fronces. J'ai "raboté" les côtés pour marquer la taille, les deux parties du dos ne sont pas cousues ensemble et elles sont terminée par la prolongation du biais pour pouvoir fermer la tunique. 

Le devant est en liberty Capel moutarde (cela fait longtemps que je le regardais dans mon armoire sans savoir à quelle sauce j'allais le cuisiner) , l'arrière est en batiste moutarde (Mamzelle Fourmi). Les bord sont terminés avec un biais en liberty Capel vert. 

Il m'a fallut beaucoup d'essayages pour que tout tombe bien, notamment au niveau de l'encolure devant, mais je suis assez contente du résultat final. 

DSC_0773

DSC_0774

DSC_0775

DSC_0776

DSC_0777

 

 

DSC_0779

DSC_0778

DSC_0772

DSC_0771

 

 

 

Posté par MiLouA723 à 23:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,